Marine%20Chagnon_edited.jpg

BIOGRAPHIE

© Christine Ledroit-Perrin

Diplômée d’une licence mention "Très Bien à l’unanimité" du Conservatoire National de Paris, Marine Chagnon termine cette année son master dans la classe d’Elène Golgevit. Elle complète cette formation avec des master-class données par des artistes de renoms : Ludovic Tézier, Anne Sofie von Otter, Barbara Hannigan, Karine Deshayes, … Passionnée par la pluralité des arts qu'elle retrouve à l'opéra, elle se forme en danse modern-jazz ainsi qu’en art dramatique, et s’applique à toucher à tous les styles musicaux, de la musique ancienne à la musique contemporaine.

 

On a déjà pu voir cette mezzo-soprano sur scène dans Lola de Cavalleria Rusticana, la Tasse Chinoise et la Chatte de l’Enfant et les Sortilèges au Théâtre du Châtelet (Concert Tôt), Cherubino des Nozze di Figaro, Nancy de Albert Herring, la Périchole (rôle-titre) au Théâtre National de Bayonne, Annio dans la Clemenza di Tito au Grand Théâtre de Dijon, Lucilla dans la Scala di Seta de Rossini dans une coproduction CNSMDP/Philharmonie de Paris, Zweite Dame dans une production-streaming de Die Zauberflöte de l’Opéra de Vichy, Mélisande, (Pelleas et Mélisande, Debussy) dans une web série imaginée par Emmanuelle Cordoliani pendant la COVID-19, Zerlina au Festival Les Concerts au Coucher du Soleil, ... Dans le répertoire baroque, on a pu l’entendre à l’Opéra de Dijon dans le rôle d’Euridice de l’Orfeo, puis dans Venus du Ballo delle Ingrate (CNSMDP) et un programme 2/voix des madrigaux de Monteverdi sous la direction de Paul Agnew (Les Arts Florissants) à la Philharmonie de Paris ainsi qu'au Festival de Pontoise.

 

Cette artiste lyrique a reçu le Prix Jeune Espoir au Concours International de Mâcon en 2018, le Prix Spécial du Jury du Concours International de Canari (Corse) en août 2019 ; elle est lauréate de nombreuses académies telles que Villecroze, Royaumont, Frivolités Parisiennes et Philippe Jaroussky, etc..

Elle est également lauréate du mécène Patrick Petit grâce auquel Marine a enregistré son premier disque avec la pianiste Joséphine Ambroselli, autour du répertoire de mélodies suédoises, qui sortira en 2022 au label MIRARE.

 

Marine intègre l’Académie de l’Opéra de Paris pour la saison 2021/2022, et dans ce cadre retrouvera ses premiers amours baroques avec la Giuditta de Scarlatti (rôle-titre) et les Accents/direction Thibault Noally au Festival d'Automne de la Grange au Lac d'Evian, ainsi que Poppea dans l'Incoronazione di Poppea sous la direction de Vincent Dumestre/Le Poème Harmonique et dans une mise en scène d'Alain Françon au Théâtre de l'Athénée ainsi qu'à l'Opéra de Dijon.